Specialiste de Protection – RD Congo - KivuPress
Connect with us

Offre d'Emploi

Specialiste de Protection – RD Congo

Publié

le

INTERSOS est une Organisation Humanitaire Non Gouvernementale, à but non lucratif, qui a l’objectif d’assister les victimes de désastres naturelles et de conflits armés. INTERSOS base son action sur les valeurs de la solidarité, de la justice, de la dignité humaine, de l’égalité des droits et des opportunités pour tous les peuples, du respect des diversités, de la cohabitation, de l’attention aux groups sociales les plus vulnérables.

Termes de référence

Intitulé du poste : Spécialiste de Protection

Code : SR-38-1830

Pays : Democratic Republic of Congo

Lieu d’affectation : Kalemie, avec missions frequentes dans les autres provinces du Pays

Date de prise de fonction : 01/05/2021

Durée du contrat : 11 mois (jusqu’à 30.04.2022)

Sous la supervision de : Chef de Mission

Supervision directe de : A définir

Personnes à charge : Non-family Duty Station /non-accompanied

Contexte général du projet

Les territoires ciblés sont caractérisés par de grands mouvements de population à cause des conflits inter ethniques, des attaques par les groupes armés et une présence ambiguë des FARDC. En effet, au 30 aout 2018, 444.800 PDI et 709.315 retournés ont été enregistré dans le Tanganyika et 166.616 PDI et 83.074 retournés dans le Haut Katanga, Haut Lomami et Lualaba). OCHA considère les territoires de Kongolo, Manono, Kabalo et Pweto comme “zones de retour”, pour les PDI qui y retournes. Les territoires de Kalemie et Nyunzu, sont définies « zones mixtes » avec une situation sécuritaire encore instable et des facteurs (partage de ressources limités et pression démographique sur les services de base) qui augmentent les risques de cohabitation. Dans le territoire de Nyunzu, les violences ayant repris entre la fin du 2017 e le début 2018 ont détérioré la situation humanitaire : vu l’impact limité des acteurs humanitaires et la volatilité du contexte, la tendance semble être une continue dégradation. Enfin, le territoire de Moba est considéré comme « zone à risque » à causes des tensions intercommunautaires et de déplacements importants qui appellent à une prise en charge immédiate.. A’ ceux-là, d’autres contraintes s’ajoutes comme le fait que plusieurs violences, surtout pour ce qui concerne les VSBG et les enfants, ne sont pas rapportés ainsi que l’identification et la documentation des enfants séparés (ES) et non accompagnés (ENA) lacuneuse. OCHA indique que la plupart de ces territoires font face à des contraintes d’accès au notamment à cause de :

  1. l’état de route en dégradation (surtout pendant la saison pluvieuse),
  2. la présence des barrières FARDC
  3. les « tracasseries » administratives.

De plus, les zones ciblées sont caractérisées par des conflits intercommunautaires. Sur la base des éléments susmentionnées, les territoires de Kalemie, Nyunzu et Pweto sont considérés comme zones de priorité. Tous ces facteurs exigent une intervention axée sur le suivi rapproché de la situation de la protection des civils ainsi que la multiplication des activités de cohabitation pacifique et le développement des capacités des autorités/leaders communautaires sur les sujets liés aux droits humains.

Objectif général de la position

Sous la supervision technique de la Senior Protection Programme Advisor, le/a Specialiste de Protection sera responsable de la définition, la supervision et la mise en œuvre de domaines spécifiques du programme de protection.

En étroite collaboration avec Senior Protection Programme Advisor, fournir des orientations et des conseils techniques au personnel de la protection dans toutes les provinces du pays, en veillant à ce que des composantes spécifiques du programme soient exécutées conformément aux directives internes et aux normes et principes internationaux, afin de réaliser efficacement les objectifs de la mission, conformément à la vision et aux valeurs d’INTERSOS.

Principales responsabilités et tâches

Coordination et support:

  • Contribuer à la conception de la stratégie de protection de la mission et fournir un appui technique et une assistance pour sa mise en œuvre ;
  • En coordination avec le Senior Programme Protection Advisor, soutenir la contextualisation et l’adaptation des directives internes et globales, en veillant à ce qu’elles soient déployées et connues par les membres du personnel;
  • Assurer la cohésion et l’harmonisation des activités et des services liés à la Protection sur les différents sites de mise en œuvre de la mission, en collaboration avec les chefs de Projet;
  • Organiser des formations et des ateliers pour les membres du personnel chargés de la protection afin de renforcer leurs compétences sur des sujets liés à la Protection;
  • Appuyer la Mission à organiser des formations et des ateliers à l’intention des membres du personnel autres que ceux de la protection afin de développer leurs compétences et connaissances relatives aux principes de la protection et leur permettre d’intégrer la protection dans leurs secteurs;
  • Evaluer les besoins en protection et les lacunes des populations cibles dans les zones d’opérations actuelles et futures, mettre à jour périodiquement l’analyse de la situation de protection et informer le programme en conséquence;
  • Assurer le développement d’une stratégie continue de la protection et à élaborer des rapports périodiques sur les tendances (y compris des aspects de l’analyse des conflits, de la problématique de genre et de la gestion des risques) et des enseignements tirés de l’expérience des programmes pour orienter l’élaboration, la mise en œuvre et les travaux de politique/plaidoyer;
  • Appuyer les Chefs de Project à ce que les données de protection soient collectées, stockées, archivées, traitées, analysées et diffusées selon des modalités éthiques, conformément aux protocoles internes de protection des données;
  • Sous la supervision du Chef de Mission, effectuer des visites de suivi régulières sur terrain et fournir des outils d’appui pour surveiller la qualité de la mise en œuvre du programme;
  • Identifier les opportunités pour de nouvelles interventions en matière de protection et soutenir les évaluations et le développement de nouvelles propositions de projets;
  • Appuyer la Mission dans le développement de mécanismes de plainte pour les bénéficiaires et veiller à ce que les plaintes soient traitées correctement;
  • Appuyer la Coordinatrice PEAS dans le suivi de la mise en œuvre des politiques de Protection de l’Enfance et de Protection contre l’Exploitation et les Abus Sexuels (PEAS);

Supervision et Gestion du personnel:

  • organiser des réunions de Protection ad hoc avec le personnel de protection afin de partager les défis et priorités, et d’élaborer des plans d’action pour y faire face

Réseautage et Partenariats:

  • Entretenir des relations collaboratives avec les groupes sectoriels et les groupes de travail concernés au niveau national et/ou sur le terrain;
  • Veiller à ce que les principales préoccupations en matière de Protection soient transmises aux parties prenantes concernées afin qu’elles défendent le respect des droits de l’homme et des normes minimales de protection;
  • Réseauter avec des spécialistes de la Protection d’autres missions pour partager les ressources et meilleures pratiques;

Profil requis

Education

  • Bachelier (Licence) dans un domaine pertinent (Sciences Sociales, Psychologie, Travail social, Droits de l’homme, Droit international humanitaire ou autres domaines liés au développement social et au travail humanitaire)
  • Maîtrise (MA ou LLM) en Droits de l’Homme, Droit International Humanitaire ou dans des domaines connexes est souhaitable

Expérience Professionnelle

  • Au moins quatre années d’expérience professionnelle pertinente dans des secteurs liés à la protection, de préférence au sein d’une ONG internationale, et deux années avec un diplôme de l’enseignement supérieur (Master / LLM);

Exigences professionnelles

  • Solides connaissances théoriques, techniques et pratiques en protection;
  • Excellentes compétences interpersonnelles et de communication et capacité à travailler et à s’intégrer dans une équipe multiculturelle;
  • Capacité à travailler sous pression et flexibilité;
  • Résolution de problèmes, dynamique, maturité et proactivité;
  • Solides compétences organisationnelles et capacité à gérer efficacement plusieurs priorités, échéances et tâches;
  • Solides compétences en gestion du temps, ingéniosité et souci du détail;
  • Compétences diplomatiques dans le réseautage avec les partenaires, les autorités et les donateurs;
  • Expérience dans des situations d’urgence complexes impliquant des déplacements internes ;
  • Compétences en matière de rapports, expérience des outils et des systèmes de surveillance, de collecte et d’analyse de données;
  • Capacités dans l’élaboration d’un programme de formation dans les domaines de thématique spécifique;
  • Excellente connaissance de l’informatique (Word, Excel et Internet);

Langues

  • Maitrise excellente de la langue française

Qualités requises

  • Flexibilité
  • Adherence à la Charte des Valeurs INTERSOS et Politiques PEAS et PE

How to apply

Les candidats intéressés sont invités à postuler en suivant le lien ci-dessous:

Veuillez noter que notre processus de candidature est composé de 3 étapes très rapidess’inscrire (incluant votre nom, mail, mot de passe, nationalité et adresse Skype), se connecter et postuler en joignant CV et lettre de motivation en version PDF. Avec cette plateforme les candidats pourront suivre l’historique de leurs candidatures avec INTERSOS.

Si vous rencontrez de graves difficultés à postuler via notre plateforme, vous pouvez envoyer un email à [email protected] joignant votre CV et votre lettre de motivation (les deux en version PDF) avec comme objet du message: « Platform issue  SR-38-1830  Specialiste de Protection».

Veuillez également mentionner le nom, le poste et les coordonnées d’au moins trois références, y compris le responsable hiérarchique lors de votre dernier emploi. Les membres de la famille sont à exclure.

Seulement les candidats sélectionnés pour le premier entretien seront contactés.

Politique

A la Une1 semaine ago

Diplomatie : les Emirats octroient 1 milliard USD et 30 véhicules militaires blindés à la RDC

Les Emirats Arabes Unis annoncent la mise à la disposition immédiate d’une enveloppe d’1 milliard de dollars américains pour les...

A la Une1 semaine ago

La RDC signale un cas confirmé de la maladie à virus Ebola

Les autorités sanitaires de la République démocratique du Congo (RDC) a annoncé vendredi avoir signalé un cas confirmé de la...

A la Une1 semaine ago

Martin Fayulu considère l’état de siège comme un échec et appelle au retour à l’administration civile

Martin Fayulu Madidi est revenu ce samedi 9 octobre, à l’occasion du meeting de Lamuka, sur la question de l’état...

A la Une1 semaine ago

Jules Alingete dénonce la fraude massive dans les entrepôts des produits pétroliers dans le Haut-Katanga

L’Inspection générale des finances (IGF), a dans un rapport accablant, révèle une fraude massive dans les entrepôts sous douane des...

A la Une1 mois ago

RDC : « si vous croyez que nous, l’UDPS allons laisser ce pouvoir, détrompez-vous » (Kabund)

Jean-Marc Kabund, président ad intérim de Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), a réitéré la ferme volonté...

A la Une1 mois ago

Zimbabwe: la justice autorise l’exhumation du cors de Robert Mugabe

C’est finalement au cimetière des héros de la nation que Robert Mugabe reposera pour l’éternité. La justice zimbabwéenne a ordonné...

A la Une1 mois ago

Denis Mukwege appelle à la création d’un tribunal international

Le docteur congolais Denis Mukwege, prix Nobel de la Paix 2018, a appelé vendredi à la création d’un tribunal pénal...

A la Une1 mois ago

Élections 2023: « Les opérations d’enrolement des électeurs seront terminées d’ici l’année prochaine » ( Gouvernement)

Le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, a reçu, ce mardi 7 septembre 2021 à l’hôtel du Gouvernement, les membres...

A la Une7 mois ago

RDC : le député Henri-Thomas Lokondo est décédé

Le député national Henri-Thomas Lokondo est décédé ce mercredi 10 mars, rapportent les sources familiales. L’élu de Mbandaka dans la...

A la Une7 mois ago

URGENT: Le président tanzanien John Magufuli infecté par la Covid-19.

Plusieurs membres de l’opposition en Tanzanie ont appelé les autorités à donner des nouvelles du président John Magufuli qui n’est...

Advertisement

Tendances