Des interrogations sur des morts en cascade à la présidence de la RDC – KivuPress
Connect with us

Politique

Des interrogations sur des morts en cascade à la présidence de la RDC

Publié

le

L’opinion publique congolaise exprime sa profonde inquiétude face au nombre élevé de morts inexpliquées à la présidence de la République Démocratique du Congo, et craint qu’elles ne soient dues au Covid-19.

Depuis son accession au pouvoir en 2019, Félix Tshisekedi a perdu au moins de 9 de ses collaborateurs directs, morts mystérieusement pour certains et brusquement pour d’autres.

En moins de 24 heures, 3 collaborateurs du chef de l’État, Félix Tshisekedi ont perdu la vie. Le premier cas de décès rapporté est celui du directeur adjoint de la communication présidentielle. Charles Kilosho est décédé le samedi 23 mai après près d’une semaine d’admission au Centre Médical de Kinshasa. Selon plusieurs sources, il aurait succombé de suite de la pandémie à Covid-19. Mais, la présidence n’a pas donné autre précision que confirmer le décès de celui qui faisait également partie de la Task Force de la Présidence chargée d’appuyer l’équipe de riposte contre la Covid-19.

Le même jour, un autre décès à la présidence de la République a été rapporté. Il s’agit du conseiller à la présidence chargé de l’identification, Jean-Pierre Wetshi. La mort a également frappé au sein de la garde rapprochée du président Félix Tshisekedi. Kabasele, l’un des membres de corps chargé d’assurer la sécurité de Félix Tshisekedi a aussi rendu l’âme.

Face à cette multiplicité des morts suspectes autour du chef de l’Etat, Roger Cikala, une personnalité politique proche de l’UDPS de Félix Tshisekedi affirme que “le déclin du chef commence d’abord par sa ceinture”. Et la ceinture du chef, poursuit-il, est composée des caciques les plus proches du chef. Quand la ceinture du chef est attaquée silencieusement, ceci peut signifier tout simplement que le danger s’approche d’une manière stratégique pour affaiblir le Chef de l’État…”.

Et de poursuivre:

“Il y a de quoi s’inquiéter. Le Chef de l’État ne fait que perdre ses plus proches collaborateurs. Et on veut nous faire croire que Monsieur Coronavirus serait l’assassin présumé.”

Pour Denis Bithe Ky, spécialiste en résolution des conflits, “la Gestion des ambitions dans les alliances relève de bonne gestion, ce qui se passe est considéré comme une institutionnalisation du Coronavirus. Une seule institution est touchée pourquoi ?”

Dernières nouvelles

COVID-19

Girl in a jacket