RDC : un collectif pro-FCC va déposer une plainte à la Cour Constitutionnelle contre Félix Tshisekedi pour faux et usage de faux. – KivuPress
Connect with us

Politique

RDC : un collectif pro-FCC va déposer une plainte à la Cour Constitutionnelle contre Félix Tshisekedi pour faux et usage de faux.

Le Collectif des cadres universitaires congolais va déposer une plainte à la Cour Constitutionnelle contre le Président Félix Tshisekedi pour détention frauduleuse et usage d’un faux diplôme lorsqu’il s’est porté candidat aux élections de 2018.

Publié

le

Le parquet-général de la Cour d’appel de Matete (Kinshasa) avait envoyé à Bruxelles, au mois d’août 2018, une “commission rogatoire internationale” pour enquêter sur la fausse attestation de diplôme de Félix Tshisekedi lorsqu’il s’est porté candidat aux élections de 2018.

Le 21 novembre 2018, soit un mois avant les élections, les Affaires étrangères belges ont remis les conclusions judiciaires aux autorités congolaises. La direction de l’établissement scolaire y confirme le faux et y ajoute le dossier complet de l’étudiant Tshisekedi. Il y est mentionné que l’intéressé a été inscrit à l’ICC pendant une vingtaine d’années, mais n’a jamais présenté suffisamment d’examens satisfaisants pour passer à une année supérieure.

Une question délicate

Cette approche congolaise laisse soupçonner que d’autres éléments sont en jeu. Il se pourrait éventuellement que Tshisekedi ait remis la preuve qu’il possède cinq années “d’expérience professionnelle”, mais cela n’apparait pas sur le curriculum vitae qui était joint à son acte de candidature. Ce CV cite uniquement du travail de classement dans une compagnie d’assurance, sa propre petite société de courrier rapide, et un travail d’employé à la Banque de la poste.

L’enquête publiée par la VRT montre donc que la justice congolaise s’est bien intéressée à un document présenté par Felix Tshisekedi comme diplôme.

Est-ce que ce document a bien été remis au moment du dépôt de candidature de Felix Tshisekedi ? Et si ce n’est pas le cas, pourquoi la justice belge a-t-elle reçu une demande d’enquête sur ce dossier de la part des autorités congolaises ?

Quoi qu’il en soit, il a joint à son dossier un faux document, ce qui devrait déjà être lourd de conséquences. 

Maintenant que Félix Tshisekedi est reconnu nouveau président du Congo par la communauté internationale, bien sûr de façon assez inattendue, ce dossier offre encore un autre avantage à l’homme fort de Kingakati, Joseph Kabila, un moyen de chantage assez puissant.

Même au pouvoir depuis le 24 Janvier 2019, le président Tshisekedi pourra être destitué à n’importe quel moment, sur base de l’enquête judiciaire qui a, de plus, été menée par des collègues belges, donc indépendants du clan Kabila.

Félix Tshisekedi en présentant, un CV erroné avec des attestations falsifiées, est passible irrévocablement, d’une destitution sans concession par la cour constitutionnelle. Est-ce que sa chute sera sans conséquence ? Est-ce l’UDPS vivra t’il de ces chants de Cygne annoncés ?

A SUIVRE….

Dernières nouvelles

COVID-19

Girl in a jacket