RDC: des interrogations sur la présence de troupes burundaises à Uvira – KivuPress
Connect with us

A la Une

RDC: des interrogations sur la présence de troupes burundaises à Uvira

Publié

le

Dans une conférence de presse le 27 avril 2020 à Kigali, le président rwandais Paul Kagame a affirmé que selon les informations recueillies par ses services de renseignements, l’armée burundaise opérerait sur le territoire congolais.

«Grâce à notre collecte de renseignements, que nous partageons d’ailleurs avec ceux qui sont censés faire face à la situation, parce que nous leur donnons quand nous les avons collectés, afin qu’ils puissent réellement faire ce qu’ils sont censés faire. Nos sources nous disent que des forces Burundaises, des forces gouvernementales burundaises, opèrent dans cette région ».

Il y a quelques jours, un mouvement de la société civile de la RD Congo a lancé une alerte qui fut relayée par Radio France Internationale (RFI) en ce qui concerne une possible incursion armée des troupes burundaises dans la région du Sud-Kivu dans l’est de la RDC. Selon les responsables de la société civile, le groupe d’hommes armés est constitué d’environ 250 à 300 hommes possédant une artillerie impressionnante. Dans ce groupe, il a été noté la présence de militaires burundais, des membres de la Ligue des jeunes du Parti au pouvoir au Burundi (Les Imbonerakure) ou encore des combattants issus des milices hutus rwandais (les FDLR).

Qu’est-ce qui explique la présence des troupes burundaises dans les haut-plateaux d’Uvira ?

La présence des troupes burundaises dans la région d’Uvira vise à neutraliser les miliciens locaux soutenus par le Rwanda.

Le Burundi accuse le Rwanda d’avoir aidé et planifié le coup d’État manqué du 13 mai 2015, d’héberger ses opposants et de les entraîner militairement en vue perturber la tenue des élections présidentielles, législatives et municipales prévues le 20 mai.

De son côté, Kigali accuse le Burundi de collaborer avec les Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) accusés d’avoir commis un génocide contre les Tutsis en 1994.

Dernières nouvelles

COVID-19

Girl in a jacket